• Nnaemeka Ali, O.M.I - Black and Missionary

OMI-JPIC: À la Rencontre du Développement et Paix

Updated: Mar 27


Le 22 mars 2021, les membres du comité JPIC des Missionnaires Oblats de Marie Immaculée, Province Notre Dame du Cap ont tenu une séance de discussion avec M. Romain Duguay, le directeur général adjoint de Développement et Paix. Le désir de tenir cette rencontre importante est né suite à plusieurs déclarations et prises de paroles sur l’étude faite par la Conférence des évêques catholique du Canada (CECC) et l’Organisation catholique canadienne pour le Développement et la Paix — Caritas Canada (OCCDP) sur leurs partenaires internationales. Dans le rapport de leur étude, on peut lire :

« La Conférence des évêques catholiques du Canada (CECC) et l’Organisation catholique canadienne pour le Développement et la Paix — Caritas Canada (OCCDP) ont finalisé l’examen des partenaires internationaux qui reçoivent des subventions de l’OCCDP. Sur les 205 partenaires de l’organisation, 52 ont d’abord été étudiés avant d’en ajouter 11 autres, pour un total de 63[1]. »

Suite à ce rapport, une enquête a été faite par la Présence Infos Religieuses qui décrit comment la question d’avortement et la santé sexuelle étaient au cœur de ces études. Dans cet article qui passe en revue des catégories de partenaires examinés, on peut lire :

« La question de l’avortement et de la santé sexuelle des femmes, ainsi que la peur du scandale, sont les principales raisons qui ont poussé l’organisme catholique canadien Développement et Paix (DP) à se délester de 24 de ses partenaires internationaux.»

Ce texte bien détaillé parle d’une purge inédite faite par le CECC et l’OCCDP.

Il y a eu aussi d’autres déclarations faites par des Jésuites Canada Canada et la Conférence Religieuse Canadienne. L’un comme l’autre, fustige l’OCCDP sur leur silence face à toutes les critiques qui leur sont adressées.

C’est suite à tout cela que nous avons voulu nous informer au sujet de cette question épineuse. Et grâce à notre partenaire du Centre Oblat, nous avons réussi à organiser cette rencontre qui nous a apporté beaucoup de clarification sur le rôle de l’OCCDP dans ce nouveau développement de l’engagement de l’Église canadienne envers leurs partenaires étrangers.

Après une très belle présentation faite par M. Duguay, nous avons posé, parmi tant d’autres, des questions pour savoir s’il n’y a pas le danger d’imposer à leurs partenaires étrangers, qui sont dans des contextes différents, les critères propres à la vie de l’Église canadienne. À travers nos questions, il a réussi à nous faire découvrir la portée et l’avenir de l’OCCDPdans une église canadienne qui cherche à mieux se repositionner par rapport aux enjeux politiques de notre société de plus en plus laïque.

Les échanges étaient si bien que nous avons souhaité poursuivre la discussion sur les actions de l’OCCDP ainsi que toute autre possibilité de collaboration avec cet organisme catholique.

[1] L’examen commun des partenaires de l’OCCDP

0 comments

Recent Posts

See All