• Nnaemeka Ali, O.M.I - Black and Missionary

Aimez vos ennemis, faites du bien à ceux qui vous haïssent — Luc 6, 27-38


Pour quelques semaines, Jésus s’adressait [presque] uniquement aux scribes et aux pharisiens. Il leur reprochait de leur tendance à se servir de la loi pour leurs propres intérêts. Mais aujourd’hui, il s’adresse directement à ses disciples et à ceux qui l’écoutent, y compris nous :

« Mais je vous dis, à vous qui m'écoutez : Aimez vos ennemis, faites du bien à ceux qui vous haïssent, bénissez ceux qui vous maudissent, priez pour ceux qui vous calomnient. … »

Rappelons que Jésus venait juste de choisir les douze Apôtres (Luc 6, 12-16). Et, dès sa descente de la montagne, il s’est mis à guérir les malades, à chasser les démons, et à enseigner. L’évangile d’aujourd’hui fait parti de cet enseignement qui marque le début de son ministère public avec des Apôtres.

Mais pour mieux comprendre cet enseignement, remettons-le dans son contexte. Pourquoi Jésus aurait commencé son ministère avec un enseignement sur les règles de vivre ensemble? Où est-ce que cet enseignement s’insère dans la formation que Luke voulait proposer à sa communauté? Et comment ses enseignements nous affectent aujourd’hui?

Nous avons déjà souligné que la communauté de Luc est composée des juifs et des non juifs, dispersés dans la diaspora. Évidemment, suivre Jésus demande une certaine radicalité et témoignage de vie. Cependant, ni les croyants juifs ni les non croyants avec qui les membres de sa communauté vivaient comprenaient bien le mode de vie de cette communauté.

En plus, dans le contexte de diaspora, certains rites et rituels développés autours du temple - qui venait aussi d’être détruit —ne s’appliquaient plus. Voilà pourquoi, Luke a choisi de proposer à sa communauté de manifester leur foi à travers leurs relations avec d’autres personnes qui les entourent. Pour cette communauté donc, Jésus est un révolutionnaire, mais sa révolution est non-violente. Luc ne voulait non plus que sa communauté se laisse emporter par l’orgueil, car, ce n’est pas en méprisant ou rabaissant les autres qu’ils pourront montrer leur grandeur. C’est contrairement en leur montrant que vous êtes capable de vous retenir qu’ils comprendront que vous avez quelques choses de spécial à leur apprendre.

Voilà pourquoi Luke met en garde sa communauté contre toute temptation de se voir plus grand que les autres. Il leur dit

« Soyez miséricordieux comme votre Père est miséricordieux. Ne jugez pas… Ne condamnez pas … Pardonnez…. Donnez … etc. »

Jésus insiste que ce soit la mesure dont les chrétiens traitent les autres qu’ils seront traités. C’est en aimant qu’ils seront aimés, c’est en donnant qu’ils recevront, c’est par leur manière d’être qu’ils convaincront le monde qu’ils ont trouvé le chemin.

Et comme chantait Robert Lebel

Je voudrais, qu'en vous voyant vivre,
Étonnés, les gens puissent dire:
Voyez comm’ ils s'aiment!
Voyez leur bonheur!
0 comments

Recent Posts

See All