• Nnaemeka Ali, O.M.I

Café Oasis et la qualité d’accueil à l’Université Saint-Paul Ottawa


Au 223 de la rue Main se situe l’une des deux universités catholiques de la capitale canadienne, l’Université Saint-Paul, Ottawa. Un lieu impressionnant qui continue de s’adapter aux changements de la société d’aujourd’hui. L’Université Saint-Paul a été fondée par les Missionnaires Oblats de Marie Immaculée en 1965. Au fond, pour des raisons historiques, disons qu’elle s’est détachée de l’Université d’Ottawa, fondée par Mgr Joseph-Eugène Guigues, O.M.I, d’abord comme collège de Bytown en 1848, avant de devenir un institut universitaire en 1889.

L’Université Saint-Paul est l’une des quelques universités proprement bilingues au Canada. Elle sert aussi de campus au Collège Boréal qui est l’un des plus grands collèges francophones au pays. Modeste en nombre, l’Université Saint-Paul se réjouit d’une convivialité hors pair en matière de relation humaine. Très souvent, les nouveaux étudiants se surprennent d’apprendre qu’ils venaient juste de causer avec la rectrice ou d’autres membres de l’administration.

Ces rencontres se font très souvent d’une manière informelle à travers des événements communautaires tels que le Café Oasis ou le Mercredi des crêpes. Au fond, tous les étudiants de l’Université Saint-Paul ou du Collège Boréal, ou encore d’autres écoles qui s’y abritent s’accordent sur le caractère communautaire de cette université pontificale. Aujourd’hui, nous voudrions vous parler d’un de ces événements qui réunissent la communauté universitaire — le Café du Centre Oasis.

Le Centre Oasis est le centre du service spirituel de l’Université-Saint-Paul. C’est un lieu incontournable. Il est situé au rez-de-chaussée, juste à droite de l’entrée principale. Gérée par une dame exceptionnelle, Mme Anne-Marie Habyalimana, le centre accueille, en tout temps, ceux qui le visitent. Plusieurs étudiants trouvent en ce lieu un endroit idéal pour passer leur temp libre, jasant de tout et de rien. D’ailleurs, avec la présence des étudiants provenant de facultés, d’origines, et de milieux divers, le Centre Oasis peut, légitimement, réclamer le droit d’être un des endroits les plus interculturels de notre communauté universitaire.

Je me rappelle encore avec admiration l’expérience que j’ai faite la première semaine de mon arrivée à Saint-Paul. Une étudiante qui suit les cours en ligne était venue à l’université pour des procédures administratives. Elle avait prévu retourner le même jour, mais son programme avait changé, la forçant de passer la nuit à Ottawa.

Il a fallu donc trouver une solution presto. Et puis, sans perdre de temps, la coordonnatrice du Centre Oasis a passé des coups de fil pour s’assurer que cette étudiante ne se trouve pas dans une situation embarrassante à la fin de la journée. Comme un centre de services pastoraux, Oasis fait très bonne figure pour l’identité catholique du Saint-Paul.

On frappe à sa porte pour n’importe quelle raison. D’ailleurs, étant juste à l’entrée principale, il arrive que les visiteurs y passent en premier en arrivant à Saint-Paul. Par miracle, Mme Anne-Marie et ses jeunes ont presque toujours une réponse à quiconque a besoin de leur aide ou renseignement. Et même sans que les visiteurs ne s’en rendent compte, elle arrive rapidement à trouver la réponse à leurs questions ou du moins, à les orienter vers où trouver l’information requise.

Par ailleurs, en plus du Café Oasis, le Centre Oasis organise régulièrement les messes et les prières pour les communautés de foi à Saint-Paul. Le Café Oasis, ce rendez-vous à ne pas manquer de la communauté, rassemble une centaine de personnes chaque mois. Tôt le matin, mardi ou mercredi de la deuxième semaine de chaque mois, selon le calendrier universitaire, l’Oasis dresse sa table de café et des amuse-gueules. Sans discours ni prise de parole, le Centre accueille tous les passants sans exception.

Au début, alors que d’aucuns y passent sans prêter beaucoup d’attention, d’autres s’y arrêtent pour leur première ou deuxième tasse de café du jour. Un sourire sincère est toujours magique pour une personne qui commence la longue journée de cours, car on ne s’arrête pas à Oasis sans en avoir un.

Doucement, tout le monde converge vers le lieu de rencontre en face du Centre à la première récréation. Et tout à coup, le milieu se transforme à une vraie oasis pour étancher la soif de ces pèlerins en quête du savoir. Tout le monde y rit en placotant, tel un monde heureux à observer. Un café, un thé ou un chocolat chaud ne fait évidemment pas de mal à une personne qui vient de passer une heure à nourrir son intelligence.

On y entend toutes sortes de langues, témoins de la diversité de l’Université Saint-Paul. Dans chaque coin de ce lieu de rencontre, une tasse en main, les gens se regroupent selon leurs intérêts particuliers. On parle de philosophie, d’éthique, de résolution de conflits, de théologie, de psychologie, et j’en passe.

Bref, si vous manquez tous vos rendez-vous, ne manquez surtout pas celui du Centre Oasis de l’Université Saint-Paul Ottawa.

0 comments