• Nnaemeka Ali, O.M.I - Black and Missionary

Jésus descendit de la montagne avec eux — Luc 6, 12-19


Le lendemain de la guérison de l’homme avec une main desséchée, Jésus s’est retiré sur la montagne pour prier. « Il passa toute la nuit à prier Dieu. Le jour venu, il appela ses disciples et en choisit douze auxquels il donna le nom d’Apôtres » À la descente de la montagne, une grande multitude venue de partout l’attendait. Il guérit les malades, et chassa les démons.

Cet événement a été rapporté par Luc à peu près 35 à 40 après la résurrection de Jésus. Mais pourquoi Luc tenait à nous le raconter ? Pourquoi les précisions sur certains Apôtres ? Et puis, pourquoi Jésus a dû passer toute une nuit de prière avant de choisir les douze ?

Au debout de son évangile, Luc a écrit

« Puisque beaucoup ont entrepris de composer un récit des événements accomplis parmi nous, d’après ce que nous ont transmis ceux qui furent dès le début témoins oculaires et qui sont devenus serviteurs de la parole, il m’a paru bon, à moi aussi, après m’être soigneusement informé de tout à partir des origines, d’en écrire pour toi un récit ordonné, très honorable Théophile, afin que tu puisses constater la solidité des enseignements que tu as reçus. » (Luc 1, 1-4.)

Théophile est le modèle des chrétiens chez Saint Luc. Cet évangile est donc une manière pour Luc de nous introduire à l’évènement qui a suivi la naissance du fils de Dieu à Nazareth.

Précisons que si Luc a tenu à nous livrer ce témoignage ce n’était pas pour que nous le gardions dans nos placards. C’est pour que nous prenions part dans ce projet du royaume. D’ailleurs, même s’il y avait plusieurs disciples, Jésus en a choisi seulement douze. Et parmi ces douze sont un zélote, un traitre, un qui le reniera et un autre qui doutera même de sa résurrection. Il pouvait choisir des hommes parfaits [et sûrement aussi des saintes femmes], mais il a préféré choisir des bons et des moins bons.

Aujourd’hui, il continue encore d’appeler d’autres personnes à sa suite. Et il appelle des hommes, des femmes, des parfaits et des imparfaits, des faibles, des saints et des pécheurs. Mais la plus grande question est celle de savoir si nous répondons à cet appel. Et même quand nous répondons à son appel, acceptons-nous de demander de l’aider pour devenir meilleur ?

Et si Luc précise qu’il a passé la nuit à la prière avant de les choisir c’est pour que nous comprenions que Jésus ne s’est pas trompé en choisissant Judas ou Thomas. C’est un choix bien réfléchi. Mais ce que Judas est devenu était son choix. Il pouvait se laisser toucher par Jésus, mais il a choisi son propre chemin. C’est pourquoi qui nous sommes aujourd’hui c’est un fait, mais qui nous désirons devenir dans l’avenir nous appartient.

Descendons donc de la montagne avec Jésus pour répandre la bonne nouvelle du royaume. Comme Jésus, apportons la guérison aux malades, le réconfort aux affligés, etc. Une visite rendue à un ainé ou un malade est déjà une bonne nouvelle, un sourire ou encore un appel lancé à une personne seule peut faire un miracle. Soyons donc la parole de Dieu pour nos frères et sœurs aujourd’hui.

0 comments