• Nnaemeka Ali, O.M.I - Black and Missionary

La Richesse, l’Infidélité et le Royaume des Cieux


Vous avez, sans doute, entendu qu’un riche entrera difficilement dans le royaume des Cieux. Mais avant de tirer votre conclusion, regardons dans quel contexte Jésus a livré cet enseignement.

Un jeune homme après avoir appris que pour hériter le royaume des Cieux, il devrait abandonner toutes ses possessions, s’est découragé. Quand ce jeune, qui se disait religieux, a abandonné (Matt. 19, 16 - 22), Jésus s’est tourné vers ses disciples et leur dit :

« Amen, je vous le dis : un riche entrera difficilement dans le royaume des Cieux. Je vous le répète : il est plus facile à un chameau de passer par un trou d’aiguille qu’à un riche d’entrer dans le royaume des Cieux. » (Matt. 19, 23).

Un enseignement intriguant qui a poussé les Apôtres à revérifier leurs situations face au royaume des cieux. Ils voulaient savoir à quoi ils devraient s’attendre.

Et Jésus déclare :

« Amen, je vous le dis : lors du renouvellement du monde, lorsque le Fils de l’homme siégera sur son trône de gloire, vous qui m’avez suivi, vous siégerez vous aussi sur douze trônes pour juger les douze tribus d’Israël. Et celui qui aura quitté, à cause de mon nom, des maisons, des frères, des sœurs, un père, une mère, des enfants, ou une terre, recevra le centuple, et il aura en héritage la vie éternelle » (Matt. 19 : 28-30).

Beaucoup dans l’entourage de Jésus abandonneront toutes formes de possession matérielle à la suite de cet enseignement. Les uns vendaient leurs terrains et remettaient l’argent aux pieds des Apôtres (Actes 2, 45) et d’autres même se sont détachés de tout et se sont réunis autour de Jacques (Actes 21, 17-19) pour attendre l’établissement de ce royaume terrestre.

Pourtant les riches dont Jésus parlait ne sont pas seulement ceux qui possèdent des millions dans leurs comptes. C’est d’abord tous ceux qui valorisent leurs avoirs plus que leur relation avec Dieu. Rappelons qu’ici, encore, Jésus continue son enseignement sur la fidélité à Dieu. Comme dans le cas du Matthieu 19, 18 où l’infidélité à l’amour de Dieu est considérée comme adultère, l’attachement à la richesse est ici vu comme une forme d’infidélité, et peut nous séparer du royaume des Cieux.

C’est la suite de l’enseignement sur l’amour inconditionnel de Dieu dont la Bible nous parle régulièrement. Selon Jésus, la fidélité à Dieu est fondamentale dans la vie de tous les croyants. Rien, selon lui, n’est plus important que cet amour.

Voilà pourquoi, si ma beauté est plus forte que cet amour, c’est une richesse anti-royaume ; si mon éducation, mon travail, et même ma pauvreté m’empêche d’aimer Dieu, ce sont toutes des richesses anti-royaume.

Mais attention, l’amour de Dieu ne se résume pas dans la pratique religieuse. C’est dans la vie quotidienne. Il se manifeste dans la relation interpersonnelle, et même dans nos relations avec le cosmos.

Puissions donc nous demander si nous sommes trop riches pour nous embarquer dans ce royaume qui a, déjà, commencé ici et maintenant ?

0 comments