Mois de l'Histoire des Noirs : Bibirassoi Abdourahamane


Bibirassoi Abdourahamane, alias Bibi, est Mahoraise d’origine. Elle est venue au monde à Moyotte, un département français situé dans l’Océan Indien tout près de Madagascar et de l’île de la Réunion. La famille est une valeur très importante pour Bibi. Elle a passé les 21 première années de sa vie, en famille, dans son île natale, Mayotte. Elle y a fait ses études jusqu’au lycée pour par la suite quitter sa famille afin de poursuivre ses études à l’île de la Réunion. Elle y obtiendra son Brevet d’Études Professionnelles en vente et son BAC en commerce. Bibi entamera par la suite des études universitaires. C’est après avoir vu une publicité à la télévision que l’idée de venir au Canada germe en elle. En effet, c’est une publicité de recrutement qui la convainc de faire le grand saut et d’entamer les démarches pour venir étudier à Sept-Îles.

C’est le 9 août 2007 que Bibi arrive au Canada accompagnée d’une amie. Elle est arrivée à Sept-Îles avec un groupe d’une trentaine d’élèves internationaux. Ces autres étudiants deviendront rapidement sa famille canadienne. Bibi étudie la comptabilité au Cégep de Sept-Îles. Cette dernière a pu bénéficier d’une bourse grâce à des ententes entre la France et le Québec. Bibi se souvient qu’à son arrivée il ne faisait que 15 degrés. Ce fut un choc pour elle qui était habituée de vivre avec des températures au-dessus de 30 degrés. Elle pensait que c’était l’hiver !

Dès son arrivée, Bibi a rapidement travaillé dans différents domaines, notamment celui de la vente. Elle est une fille vaillante et elle travaille dur ; elle adore les défis ! Elle a également travaillé 5 ans dans le domaine bancaire pour par la suite retourner à ses premiers amours et accepter un poste de coordonnatrice aux services à la clientèle dans un nouveau magasin.

La dynamique et colorée Bibirassoi s’est également rapidement impliquée dans le domaine social lorsqu’elle est arrivée sur la Côte-Nord. En effet, elle organisait des soirées interculturelles permettant aux gens de se réunir pour manger et pour danser. Ses activités étaient populaires parce que Bibi est une fille rassembleuse qui sème la joie autour d’elle.

Moyennant un faible coût d’entrée pour assumer la location de la salle, les gens se réunissaient pour s’amuser. Ses soirées lui ont permis de rencontrer de nouvelles personnes et de bien s’intégrer dans la ville. Grâce à ses activités, elle répondait également à un besoin viscéral des nouveaux arrivants ; celui de se réunir. C’est d’ailleurs pour répondre à ce besoin que l’Association Amicale Interculturelle de Sept-Îles (l’AMIS) a été créée. S’inspirant des soirées initiées par Bibi, l’AMIS organisent des activités amicales interculturelles. Bibi siège sur le conseil d’administration de l’organisme avec d’autres personnes qui poursuivent la même mission qu’elle. En plus de son bénévolat pour L’AMIS, Bibi s’est aussi impliquée plusieurs années dans l’organisation du tournoi Orange et dans le festival Innu Nikamu.

Bibi est bien sur la Côte-Nord et elle compte y rester. Elle y a rencontré des gens chaleureux et accueillants. Elle a aussi retrouvé l’esprit de famille de son île natale. Il faut également dire que la rencontre de son prince charmant y est également pour quelque chose ! Ensemble, ils ont acheté une maison et construisent tranquillement leur petit nid douillet.

0 comments