• Nnaemeka Ali, O.M.I - Black and Missionary

Un aveugle peut-il guider un autre aveugle ? — Luc 6, 39-42


Hier, nous avons constaté que Jésus ne s’adressait plus directement aux scribes et aux pharisiens, mais plutôt à ses disciples et à tous ceux qui le suivaient. Il leur a montré un chemin à suivre pour rester vrais et fidèles à leur engagement. Aujourd’hui, il va encore plus loin. Il les met en garde contre de faux leaders qui prétendent leur montrer le chemin, quand en réalité, ils ne connaissent même pas le chemin eux-mêmes.

Dans cette lecture présentée sur forme de parabole, Jésus fait allusion aux pharisiens. Et quand il demande :

« Un aveugle peut-il guider un autre aveugle ? Ne vont-ils pas tomber tous les deux dans un trou ? »,

il prévient les disciples contre toutes tentatives de baisser leur garde ou de se laisser séduire par ces marchands d’illusions.

Au moment que Luke écrivait ceci à sa communauté, ses membres, dispersées à cause de la persécution dans plusieurs contrées de l’Empire romain, faisaient face aux pseudo-enseignements, et toute sorte de spiritualité. Luke s’est donc inspiré des enseignements de Jésus pour leur rappeler la nécessité de fixer les yeux sur l’essentiel. Ils devraient savoir que personne ne peut offrir ce qu’il n’a pas. Et qu’un aveugle ne peut pas guider un autre aveugle. Ces enseignants des fausses doctrines, ces marchands des illusions, ceux qui promettent d’autres chemins que celui de Jésus, dit Luke à sa communauté, sont des aveugles.

Et que personne ne les trompe avec l’idée de pouvoir se réinventer sans avoir de bons enseignements, car, poursuit-il, aucun disciple n’est au-dessus de son maître. En revanche, s’ils sont bien formés par le Christ lui-même, ils seront chacun comme le maître — le Christ.

En plus, Luke fait suite à son enseignement d’hier. Il leur rappelle que la seule façon de prouver leur attachement au Christ, c’est de montrer qu’il y a de bonnes valeurs dans le chemin de la vérité. C’est par les exemples, et non pas en se mettant comme juges des autres qu’ils leur communiqueront l’amour de Dieu.

Autrement dit, les chrétiens ou encore tous ceux qui suivent le chemin de la vérité sont appelés à témoigner de l’amour de Dieu grâce à des gestes quotidiens. Ils ne sont ni juges ni guetteurs cherchant toujours à trouver des erreurs chez les autres. Leur appel constitue à être des témoins audacieux de la bonne nouvelle. Ils ont un maître qui est le chemin, la vérité, et la vie, et que simplement, en suivant le chemin de la vérité, ils vivront bien.


0 comments